Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Eclatobulle

Untitled… ou de l’Art à fendre LAM

14 Mai 2011 , Rédigé par livre.eclatobulle.over-blog.com Publié dans #Billets d'humeur

 

 

Formes

 

 

Décidément, il y a des moments où un homme doit se sentir seul, très seul…


A lire ces quelques mots d’introduction, je tiens à rassurer immédiatement : non, mon propos ne reviendra pas ici sur une situation personnelle, situation somme toute d’une extrême banalité, qui n’intéresse en fin de compte personne et sur laquelle il n’y a rien à dire d’ailleurs d’intéressant, si ce n’est banalement : “c’est la vie !” Ce qui pour une banalité de première catégorie en vaut bien une autre : “la vie est belle”, dont je dirai, en aparthé, qu’on m’en rabâche les oreilles maintenant depuis onze mois, comme si certaines personnes au cerveau mou avaient besoin de se le dire, de se le redire, de se le re-redire encore et toujours, sans fin et en groupe, si possible histoire de se le raconter et surtout, se le montrer par des gestes simples, et de la plus vulgaire des manières “Je mange du chocolat et je bois de la bière”… afin de mieux s’en convaincre. J’appelle cela du bourrage de crâne dans le meilleur des cas, mais j’opterai ici, connaissant les ignares pour de la propagande maladroite et dérisoire. Sic. Qu’ils aillent au diable…


Non, ce billet est entièrement, totalement, exclusivement dédié à un lieu d’art et de culture, un lieu où l’esprit s’évade, où il grandit en se confrontant à des œuvres, purs produits de l’esprit de certaines et certains désignés sous le terme générique et ici, pour le coup, fourre-tout d’Artistes.

 

Qu’on se le dise : il y a délit au LAM 

et l’on cherche manifestement à nous endormir !

 

Insurgeons-nous, que diantre, comme nous le suggère si gentiment Stéphane Hessel.


Que fait donc la police, qu’attend-elle pour en interdire tout simplement l’accès car si ca tombe, dans peu de temps, il y aura un accident et on se demandera à qui la faute… comme toujours !


Alors voilà ce que cela m’inspire…

 

Pèle mêle, Burène et deux ou trois “machin truc”, pour qui cela sent la fin de vie, essaient de nous en mettre plein la vue avec de la couleur… ben ouais, bien essayé ! Raté…

 

vases


Quelques classiques, oui, faut bien le dire, et puis alors il y a l’espace dédié à l’art brut…


La galerie des “Untitled” comme elle pourrait être rebaptisée ! Là, franchement, ça sent le hold-up. Et on ne leur en veut pas aux “Untitled”, on peut comprendre que ces hommes et ces femmes n’aient pas souhaité mettre leur nom sur… ça !


Pour tout dire, j’ai même pu y croiser la maquette bancale réalisée par un agent de chez EDF dont le concept mort-né ne fut jamais abouti…

 

EDF


Sous cet amalgame de ferraille, visiblement volée dans les entrepôts de l’entreprise, un petit panneau explicatif aurait eu tout à fait sa place. Un truc du genre :


EDF

Berceau, nid ou cloaque d’artistes médiocres et ratés, passés d’abord et avant tout maîtres dans l’art du “J’en rame pas une, je me la raconte et je pille mon entreprise pour faire des machins tout pourris”. Champion “toutes catégories” du lâcher-prise (ce qui n’est pas prudent quand on bosse dans l’électricité) et du mélange des genres et du plus mauvais goût.

 

Désolé, je m’égare !


Enfin, heureusement et sans déconner, je n’étais pas seul dans ce désert artistique : Merci à Maggy pour son regard décalé et toujours optimiste. Disons-le, cela a eu au moins le mérite de nous faire bien rire, ce qui est un luxe de nos jours et qui me fait dire pour finir :


Allez-y mes gens, à défaut de pouvoir parler d'Art, on y trouve de la variété !

 

Hitler


Ben oui, nous sommes en 2011 et à écouter mes contemporains, tout est Art désormais... Ben non ! A défaut d'Art et de véritables artistes, il s'agit ni plus ni moins que de variété.


En cela, le LAM n'a pas répondu à mes attentes,
voire il les a même déçu ! 

 

Enfin, voilà ce que j’en pense mais comme je n’ai pas la science infuse ni le monopole de la pensée…


Faites-vous votre propre opinion de la chose, car après tout, cela n’est que mon ressenti (ainsi que celui d’à peu près une dizaine de personnes avec qui j’ai échangé sur le sujet et qui partage ce point de vue)


Pour éviter les regrets, un conseil toutefois : privilégiez le premier dimanche du mois pour y aller, l’entrée est gratuite et le ticket vous est gentiment remis par une aimable et jolie jeune fille à l’entrée, ce qui est sans doute le meilleur moment de toute la visite… quand on est un gars !

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article